i
Les bomb girls

Lorsque la Première et la Deuxième Guerre mondiale éclatent, de nombreux hommes doivent quitter leur emploi et s’enrôler dans l’armée. Cela occasionne une pénurie de main-d’œuvre pour les usines. Les employeurs vont ainsi engager des milliers de femmes pour répondre aux besoins de la population. Celles qui produisent du matériel de guerre sont appelées les bomb girls. Ces femmes vont travailler sans relâche pour participer à l’effort de guerre, mais aussi pour subvenir aux besoins de leurs familles. À Verdun, l’usine de munitions emploie 6 805 travailleurs, majoritairement des femmes.